Crédit immobilier : des taux sans réel changement en décembre

04 décembre 2017

Crédit immobilier : des taux sans réel changement en décembre

Les taux n’ont que très peu évolué d’un mois sur l’autre, au vu des premiers barèmes émanant des établissements financiers partenaires d’Emprunt-Direct.com au titre du mois de décembre. 

La majeure partie des banques a opté pour un statu quo, une autre partie ayant fait état de légers ajustements baissiers. On observe enfin, pour la première fois depuis quelques mois, des hausses dans une minorité de grilles.

Les légers ajustements baissiers ayant cours ce mois-ci concernent des dossiers d’emprunteurs aux profils qualitatifs propres à chaque établissement. Certains titulaires d’excellents dossiers ont, eux aussi, pu profiter de quelques baisses d’une amplitude très limitée, après avoir déjà bénéficié de mouvements de même ampleur le mois dernier.

« Nous restons, depuis la rentrée, dans un certain continuum en matière de taux de crédit immobilier, ces derniers se tassant légèrement dans un nombre important de grilles. Mais cette stabilisation baissière des barèmes masque toutefois quelques hausses émanant de certains établissements », constate Alban Lacondemine, président d’Emprunt Direct.

 

« Ces hausses, n’ont toutefois pas d’impact sur le baromètre général. Il est intéressant de noter que ces mouvements sont le fait de banques qui peuvent, dans le même temps, appliquer des décotes majeures sur certains profils très qualitatifs. Ce qui accroît, de fait, la sensibilité des taux à la qualité du dossier », ajoute-t-il.

 

« Une certaine stabilité baissière des taux est observée sur le segment du crédit à l’habitat, à l’instar des marchés obligataires. Depuis le dernier conseil des gouverneurs de la BCE, l’annonce d’une diminution dès le mois de janvier de ses rachats d’actifs, qui avait été anticipée par le marché via des hausses des taux de l’OAT 10 ans, a été petit à petit intégrée. Ces moindres rachats, qui vont se poursuivre a minima jusqu’en septembre prochain, pourraient toutefois se traduire, par des pressions haussières graduelles sur les taux dans le courant de l’année 2018 », a-t-il ajouté.

© 2017 Emprunt Direct - Réalisation IMVE